Photothèque

Boxe

"Lorsque l'homme frappe l'homme"

Série photographique réalisée dans le cadre d'un Dialogue photographique avec Jack London, à l'occasion des 4èmes rencontres Automne photographique en Champsaur, organisées à Forest Saint-Julien dans les Hautes-Alpes, par l'association Regards Alpins, les 24 et 25 septembre 2016.

 

"A la faveur d'un appel à projets pour un dialogue photographique, se rendre compte que l’œuvre de Jack London va bien au-delà de ses fréquentations littéraires de jeunesse : "Croc blanc", "Mickael chien de cirque", "L'appel de la forêt"...

Découvrir qu'au sein d'une œuvre immense et multi-thématique Jack London a longuement, et à de nombreuses reprises, écrit sur la boxe. La boxe !

Pour l'humain pas vraiment féru de sport dont je constitue un beau spécimen, la boxe constitue vraiment une Terra incognita. Ou à tout le moins un monde incompréhensible. Quel intérêt, et quel plaisir, des hommes peuvent-ils trouver à frapper d'autres hommes ? Quel intérêt, et quel plaisir, des hommes peuvent ils trouver à admirer des hommes frapper d'autres hommes ? Et d'ailleurs, est-ce seulement faire preuve d'humanité que de "jouer" ainsi avec ses poings ?

Et pourtant... Dans ses écrits, Jack London ne cache rien de la brutalité de ce sport et de ses côtés sombres. Mais il fait également preuve d'une véritable vénération pour cette activité, qu'il décrit à grand renfort de références à des valeurs, des règles, de la discipline, du respect, de l'éthique...

Un beau défi photographique à relever : chercher à comprendre, avec l'aide des images, en quoi peut bien résider cet amour du coup de poing !

Ne pas se sentir attiré par l'aspect sport professionnel et photographie de compétition. Choisir de partir à la rencontre d'amateurs, d’hommes et de femmes (oui, de femmes !), de jeunes et de moins jeunes qui, juste pour le plaisir, prennent régulièrement le chemin de la salle de boxe pour s'entraîner. Courir, faire travailler ses muscles, transpirer, assouplir son corps, souffler, maîtriser ses pulsions, et frapper, frapper, frapper...

Ces amoureux de la boxe, je les ai rencontrés dans les Hautes-Alpes, à Embrun, au sein de l'association du Punch Embrunais. Merci à eux de m'avoir permis de partager quelques beaux instants et de mieux comprendre leur passion."

Denis Lebioda

 


Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
Lorsque l'homme frappe l'homme
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.
En savoir plus. J'accepte